PNR des Ardennes, LE JOUR DE LA NUIT le 1er octobre

Publié le par Mairie d'Arreux

logo

Une soirée pour fêter la nuit noire

dans les Ardennes


Près de 300 manifestations auront lieu le samedi 1er octobre à l'occasion de la troisième édition du Jour de la Nuit. En Champagne-Ardenne, le futur Parc naturel régional des Ardennes participe à cette soirée de sensibilisation et de découverte du monde nocturne avec un programme 4 étoiles !


Organisée par le futur PNR des Ardennes, en partenariat avec l'association Omega et la commune de Rimogne, cette soirée tournée vers les étoiles propose aux petits et grands de découvrir les richesses de la voûte céleste et de ‘’mettre un coup de projecteur’’ sur la pollution lumineuse qui ne cesse de s’accroître en milieu urbain.

Jour_de_la_Nuit.jpg
UN PROGRAMME TOURNE VERS LES ETOILES


Dès 18h à la Maison de l'ardoise, les participants seront invités à s'installer sous le planétarium mobile pour y découvrir une cartographie stellaire plus vraie que nature ! Ce temps fort sera l'occasion de parcourir l'univers, ses mythes et ses légendes transmis depuis les premières civilisations grecques jusqu'à nos jours. Après le repas, Alain Satabin, Président de l'association Omega, nous guidera pour ''Un petit tour d'univers'', une conférence pour mieux comprendre l'étonnante collection de planètes, étoiles ou galaxies que compte notre univers. En fin de soirée, depuis le nouveau belvédère de Rimogne, les participants seront invités à observer les étoiles à l'aide des télescopes et des cartes du ciel mis à disposition. A cette occasion, la municipalité éteindra une partie de son éclairage public pour permettre une meilleure observation du ciel étoilé. 


 

  > A partir de 7 ans - Renseignements et réservations auprès du futur Parc 03 24 42 90 57
> Repas tiré du sac - Prévoir vêtements chauds

> Site officiel de la manifestation ‘’Jour de la Nuit’’ www.jourdelanuit.fr  Renseignements et informations
Julien Crugnola 03 24 42 90 57 / 06 42 01 30 75 communication@parc-naturel-ardennes.fr


Pourquoi un Jour de la Nuit ?

 

L’augmentation de l’éclairage artificiel fait disparaître la nuit noire. En participant au Jour de la Nuit, les organisateurs reconnaissent qu’il est important de prendre en compte et sensibiliser aux conséquences de la pollution lumineuse et d’en réduire les impacts.

Depuis quelques années, la nuit est confrontée à la montée d’une pollution lumineuse issue d’une généralisation de l’éclairage nocturne. En dix ans, le nombre de points lumineux a augmenté de 30 % en France et s’élève à plus de 8,7 millions de points. Le plus souvent, les systèmes d’éclairage sont mal conçus et renvoient la lumière vers le ciel, en France les villes et les villages sont sur-éclairées... Mais les effets de l’éclairage nocturne sont insidieux : il provoque la disparition du ciel étoilé et trouble fortement les écosystèmes.
Attirés par la lumière, de nombreux insectes sont ainsi menacés, grillés ou capturés par leurs prédateurs. Des oiseaux migrateurs sont désorientés par la pollution lumineuse ou viennent heurter les bâtiments ou ponts illuminés, et les chauves-souris désertent de plus en plus les régions urbaines. Appeler l’attention sur la pollution lumineuse, dans son entourage immédiat, est donc une manière de sensibiliser la population au problème plus large de l’importante perte de biodiversité.
La pollution lumineuse cause aussi la disparition des étoiles ! Difficile en effet de retrouver le plaisir, le rêve et le souffle poétique inspirés par un beau ciel étoilé ! Le dôme de pollution lumineuse au-dessus des villes prive les humains du spectacle des étoiles, ce halo orangé permanent nous coupe de notre seul lien visuel avec l’Univers et les astronomes sont obligés de parcourir des kilomètres pour s’éloigner des villes.

 

                                                     


Enfin, cette pollution lumineuse engendre une forte consommation d’énergie qui, dans un contexte mondial de réchauffement climatique, devrait pourtant être maîtrisée et réduite. Il est nécessaire de revenir vers une utilisation plus raisonnée de l’énergie et donc de l’éclairage artificiel.

 

 

En participant à cette grande action festive et participative, les différents acteurs, collectivités locales, associations, gestionnaires d’espaces naturels et citoyens, s’impliquent dans une grande marche pour la préservation de la nuit, de la biodiversité, du climat et de l’environnement.



 

 


Publié dans P.N.R des Ardennes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article