Légende d'Arreux, la Cabre et le Leu

 

L'HISTOIRE DE LA CABRE ET DU LEU

Y'a ben longtemps, I ‘Alphonsine, la femme du p’tit Jules ava m’né sa cabre au pré, dans les Triots, près du bois.

 

 La vieille voula l’atta­cher et essaya ben d’enfoncer l’piquet mais la bique n’éta mi tranquil­le….

Elle tira sur la chaîne, tira, et l’piquet n’téna mi.

Ess méfia : c’est sûr, près du bois l’herbe est bonne mais dans les bûchons rôde le leu... an ‘nuit, elle a peu….

 

Cependant l ‘herbe est si bonne, si tentante le long des haies mal peignées. Biquette herborise tout en r’wouétant du côté du bois.

  *****************

Vers le soir, brusquement elle lève la tête une branche morte a craqué....

 

 

Un museau fauve, deux oreilles droites pointent dans les branches...

Détente brutale, Biquette veut se sauver.

Elle tire sur sa chaîne. Elle tire et s’enfuit a toutes pattes emmenant derrière elle l’piquet qui cabriola en tous sens.

Le leu n’veut mi laisser échapper une telle proie et la poursuit……

Au village la porte de l’église bâille.

La chèvre s’y engouffre........Le leu la suit.....

Affolée la pauvre bête en fait le tous, retrouve la porte, veut sortir ! Elle passe mais brusquement la chaîne se tend et l’arrefe net !!!!

Pauvre Biquette........

..................................................Elle est passée. Elle est sauvée !!!

L’piquet qui sauta derrière elle s’est mis en travers et a refroumé la porte sur la chaîne. La cabre tira ben fort, bêla de frayeur, mais pu elle tira, pu la porte s’téna froumée grâce au piquet........

..........Et le leu éta pris dans l’église.

 Des hommes ont v’nu, ont délivré la biquette et se sont emparé du leu !

 Et c’est ainsi que l’on dit :

« C’est comme à ARREUX d'où est-ce que la Cabre a Prin l'Leu !!! »

Et que l'on appelle les gens d'ARREUX "les Cabres"

Blason d'Arreux